7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:47

Mes livres sont à présent référencés à la FNAC

http://recherche.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=2%211&Search=marl%C3%A8ne+laffarge&sft=1&sa=1

Partager cet article

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 11:13

Invitation au salon du livre de Saumur le 13 avril 2014 : mon roman, LE GRAIN DE RIZ, a été accepté, alors qu'habituellement ils n'acceptent pas d'auto-éditeurs.

Salon de SAUMUR (49)

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 11:01

Villerupt, je n'irai plus mais...

Côté organisation, rien à redire : tout est fait pour que l'auteur se sente accueilli et à son aise; frais de transport remboursés, une jolie chambre l'attend à l'hôtel Ibis, les repas sont pris en charge, bref on est chouchoutés. Côté visiteurs, c'est autre chose : peu de monde, mais ce n'est pas forcément ce qui empêche les ventes, si le peu qui passe est bon public. A Villerupt, ce n'est pas le cas, ce ne sont pas des lecteurs, ou très peu du peu qui vient ! Plutôt des promeneurs du dimanche, des curieux qui veulent peut-être voir à quoi ressemble un auteur !! Depuis 15 ans que le salon existe, ils devraient pourtant le savoir... Et si l'association Apalva continue ce salon malgré le peu de fréquentation (car en effet chaque année il y a aussi peu de monde), c'est parce qu'elle est très active, et organise des événements mensuels tout au long de l'année; le salon est devenu une tradition. On dit qu'il y a eu environ 350 visiteurs hier; en comptabilisation d'entrées peut-être, mais un bon nombre a dû ne pas aller plus loin que le bar.

Tout le monde a peu travaillé : quelques signatures, mais rien de transcendant. Mais comme toujours, des rencontres, des bons moments de partages d'informations sur les autres salons, à faire absolument ou à éviter, des échanges utiles et agréables. Et pour moi, Villerupt a été l'occasion de revoir un copain de longue date, qui a fait exprès pour moi 50 km aller, 50 retour; merci Thierry Perrin tu es génial. Merci aussi à mon ancienne collègue Fabienne Odeurs d'être passée, cela faisait quelques années, cela m'a fait très plaisir de te revoir.

Voilà, ça sert aussi à ça les salons... aux retrouvailles toujours très émouvantes et chaleureuses.

Salon de VILLERUPT (54)
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres
Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres

Toujours de précieux moments de retrouvailees ou de nouvelles rencontres

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 15:55

Belle journée, belles signatures, je prends goût aux dédicaces chez AUCHAN.

~~Je retournerai dans cet AUCHAN le 26 avril, j’y suis déjà attendue.

Dédicace à AUCHAN Bagnolet (93)

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 18:17
Un salon pauvre en visiteurs

Un salon pauvre en visiteurs

C'était la première fois que j'assistais à ce salon, et à cette occasion j'ai revu ou rencontré pas moins d'une vingtaine d'auteurs que je connais via Facebook, j'ai donc passé de très bons moments d'échanges. Par contre il y a eu franchement très très peu de visiteurs. Les raisons de cette absence de fréquentation ? La salle me parait un peu excentrée pour attirer du monde, et de plus elle se trouve en niveau supérieur, ce qui peut expliquer que beaucoup de gens la cherchent. Lorsque j'attendais au rez-de-chaussée pour entrer dans la salle où nous devions déjeuner, un monsieur a demandé à l'un des auteurs présents où avait lieu le salon ! Certains auteurs ont également dit que l'endroit était assez difficile à trouver. Manque de fléchage ? Manque de communication ? Toujours est-il que depuis trois ans que ce salon existe, il est toujours aussi peu fréquenté ; il y a donc sûrement quelque chose à changer, à améliorer.

La cata donc côté ventes, et ce de façon générale. Heureusement qu’il y avait les auteurs… et je remercie ceux d’entre eux qui, désirant me découvrir, ou continuer à me suivre, m’ont sauvé la mise… J’ai pourtant réussi, à quelques reprises, à intéresser quelques rares personnes, et à aller au bout de mon petit speech. Mon voisin pourrait témoigner que je déployais toute mon énergie et toute mon argumentation pour présenter mes ouvrages. Mais les résultats ont été du genre :

- J’aurais bien voulu celui-ci, mais j’en ai déjà tellement plein à lire.

- Oh vous savez moi je suis curé, je ne lis pas ce genre de littérature.

- Celui-ci a l’air bien, mais je vais réfléchir.

- Je prends vos petites cartes, je vous enverrai peut-être un mail.

Bref dans l’ensemble les visiteurs n’étaient pas des lecteurs, pour beaucoup d’entre eux on se demandait bien ce qu’ils venaient faire dans un salon du livre. Nous autres auteurs nous trouvions bien démunis devant une telle situation : en effet, que faire face à cette personne transpirante parce qu’elle vient de courir, et dont le jogging n’a aucune poche, donc pas de sous ? Que dire à cette dame qui fait le tour des stands pour récolter les cartes de visite, en vous disant qu’elle commandera peut-être, mais que là elle n’est pas venue pour acheter ? Que répondre à cette autre qui passe en jetant à peine un œil en vous disant « merci, ça ne m’intéresse pas » ou « merci, je ne lis pas » ?

De nombreux auteurs sont partis bien avant la fin du salon.

Bon allez, on fera mieux la prochaine fois, et on ne regrette pas sa journée ! Pour ma part, je suis ravie d’avoir rencontré « en vrai » des auteurs que je connaissais de Facebook, et revu plusieurs autres. Se retrouver à l’occasion de salons fait toujours plaisir. Et pour trouver une deuxième note positive, je dirais qu’à Boissy, comme on ne passe pas par un libraire, ce qu’on vend on le gagne tout de suite. Ce n’est pas négligeable.

Prochain salon Villerupt (54) le 6 avril.

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 14:46
Dédicace à AUCHAN Neuilly sur Marne (93330)

Déroulement de ma journée

Dédicace à AUCHAN Neuilly sur Marne (93330) Dédicace à AUCHAN Neuilly sur Marne (93330)
Dédicace à AUCHAN Neuilly sur Marne (93330) Dédicace à AUCHAN Neuilly sur Marne (93330)

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 17:41
Salon du livre de Les Pieux

8 et 9 mars 2014 : 13ème édition de ce salon près de Cherbourg

Salon du livre de Les Pieux
Salon du livre de Les Pieux
Salon du livre de Les Pieux
Salon du livre de Les Pieux

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 16:03

Quel salon !

Organisation impeccable, très bon accueil. Comme à chaque fois, les salons donnent l’occasion de concrétiser des connaissances virtuelles : j’ai été très heureuse de rencontrer « en vrai » Sylvie Magras, Patricia Nivoix, Corinne Philippe, et Catherine Eckerlin. Heureuse aussi de revoir Gisèle Leconte, rencontrée à un autre salon.

Il n’y a pas eu foule, moins de monde que les autres années disaient certains, mais les visiteurs étaient pour la plupart des acheteurs : nombreux étaient ceux qui s’arrêtaient à tous les stands et prenaient le temps d’écouter et d’échanger avec l’auteure. La même phrase revenait à peu près dans toutes les bouches : « je fais un tour, je regarde partout avant de me décider ». Un peu logique ! Mais en général ceux qui disent ça… ne reviennent jamais, ou vraiment exceptionnellement. Hagondange a été (en tout cas pour moi) l’exception qui confirme la règle : sept personnes sont revenues à mon stand après avoir fait leur tour ! Pour cela je dis merci à Lilia, Anne-Marie, Georges, Nathalie, Chantal, Dani et Françoise. Et merci à moi aussi – ben oui c’est ma force de persuasion qui s’affine ! Parmi mes nouveaux lecteurs et lectrices, je nommerai pour la petite anecdote :

- Sylvie Magras, qui s’est avéré une acheteuse passionnée. Tu as craqué chez plusieurs auteures, j’espère que ta valise de retour n’était pas trop lourde.

- Chantal, qui a choisi la requête, puis après hésitation est revenue pour le grain de riz. - Nathalie, qui a passé un grand moment à chaque stand (je l’observais de loin car le grain de riz ne l’a pas laissée indifférente, elle a travaillé de nombreuses années auprès de comateux). Mon magnétisme a opéré à distance, elle est revenue le chercher.

- Anne-Marie, qui se trouvait attirée par le thème du grain de riz, mais hésitait beaucoup parce qu’elle ne voulait pas pleurer de tristesse. Je lui ai garanti que si ses larmes coulaient, ce serait d’émotion, mais surtout pas de tristesse. Elle est revenue après son tour…

- Laetitia, qui m’a pris les trois, simplement parce que c’est une grande lectrice, et parce qu’elle fait confiance à son amie qui l’a envoyée me voir. Merci de ta confiance Laetitia, et bienvenue dans mes amis FB depuis hier. Et encore une fois merci à toi Patricia Nivoix, c’est vraiment chouette de ta part.

- La bibliothèque de la ville d’Hagondange, qui a fait l’honneur à toutes les auteures présentes de leur prendre un ouvrage.

- Maxine, qui était très attirée par la requête, la couverture lui donnait très envie de le lire, mais elle se décrit comme une jeune fille qui n’arrive pas à lire un roman entier, elle décroche toujours au bout de 15 pages, sans s’expliquer pourquoi. Son père Martin était avec elle, son sourire désolé me disait qu’il ne pouvait rien y faire, seule moi pouvait convaincre sa fille… ce que j’ai fait. Martin en a été heureux, me promettant qu’il le lirait aussi.

Mes nouvelles lectrices de la requête d’un ange ont 11, 12 et 13 ans, merci à elles de leur choix. Je les remercie aussi de lire, et d’aimer ça !

Encore de belles rencontres, de belles signatures ; j’ai quitté la salle un peu précipitamment dimanche à 17h parce qu’une navette attendait certaines d’entre nous pour nous reconduire à Metz ; je serai bien restée plus longtemps. Oh oui ! Vivement le prochain salon ! LES PIEUX j'arrive… RDV les 8 et 9 mars 2014.

Salon d'HAGONDANGE (57)
Salon d'HAGONDANGE (57)
Salon d'HAGONDANGE (57)
Salon d'HAGONDANGE (57)
Salon d'HAGONDANGE (57)
Salon d'HAGONDANGE (57)
Salon d'HAGONDANGE (57)

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 16:24
Dédicace à AUCHAN Issy Les Moulineaux (92)

15 février 2014 :

Il s’en est fallu de peu pour que ce soit une dédicace féminine… 16 client(e)s, un seul homme !

Arrivée à 11h, je m’annonce à la sécurité, on vient me chercher, contrôle de la valise, puis on me conduit à ma place, où j’ai l’agréable surprise de voir une très belle affiche immense qui descend du plafond pour annoncer l’événement du jour :

- Je vous fais descendre une table, m’annonce la commerciale qui m’a accueillie.

« Oui, ce serait pas mal », me dis-je en me demandant pourquoi ils s’en occupent seulement à l’arrivée de l’auteur. Ce doit être une spécialité de Auchan. Pas grave, elle arrive vite, et en un tour de main me voilà installée. Le premier livre qui sort de la valise est la requête d’un ange ; j’ai à peine déposé la pile sur la table qu’une dame et sa fille s’arrêtent pour regarder, je m’interromps donc pour m’intéresser à elles, et hop 1ère vente à Corinne ; au moment où je le lui dédicace, sa fille lui parle à l’oreille, mais j’entends qu’elle aimerait bien en avoir un dédicacé aussi. Sa maman lui répond qu’elle le lira d’abord, et si elle l’aime, elle m’en commandera un autre exemplaire rien que pour elle. Solène, 8 ans, adore lire, je pense que j’entendrai parler d’elle prochainement…

Pendant que je continue à sortir mes livres, une autre vendeuse du rayon librairie vient me voir :

- Bonjour, je m’appelle Fanny, si vous avez besoin de quoi que ce soit, je suis dans le rayon toute la journée.

Je ne l’ai pas revue une seule fois, jusqu’à mon départ le soir. Je déplore d’ailleurs (et je leur signale dans mon compte-rendu magasin), que l’on ne m’ait proposé ni café ni eau. Passons, et concentrons-nous sur les gens qui passent, ceux que j’accoste ou ceux que j’ignore (le feeling se développe au fur et à mesure des séances de dédicaces). Et de tous ceux qui m’ont acheté un livre, je vais vous raconter trois cas marquants :

Pascal : mon 2ème client, l’homme de la journée ! Il s’arrête devant mon stand et regarde tout autour de lui, comme s’il ne savait plus ce qu’il cherchait. Je vais vers lui et lui montre mes livres. Il s’extasie tout de suite, non pas devant les couvertures, mais parce qu’il se trouve devant une auteure ! J’en use et j’en abuse, lui offrant mon sourire le plus rayonnant. Il est rayonnant aussi, enthousiaste, il prend la requête pour sa petite-fille. Je le flatte :

- Petite-fille vous dites ? Mais vous êtes un tout jeune papy alors !

- Oh je sens que je vais vous aimer, vous, me répond-il heureux.

Il rit très fort, les gens se retournent et sourient de nous voir nous amuser tous les deux. Il me quitte en me promettant des nouvelles par mail. J’y compte Pascal, et bonne lecture à Eve.

Une 3ème requête part avec Flore, qui tournait autour de moi à plusieurs reprises pendant que sa maman hésitait devant les souvenirs de Paris près de moi. Elle croit beaucoup aux esprits et serait bien restée discuter plus longtemps avec moi sur le sujet. Elle adore la requête avant de l’avoir commencé. Quelques autres ventes, certaines faciles, d’autres grâce à ma force de persuasion qui se développe pas mal aussi ; arrive une femme qui prend les regards de la vérité, parce qu’il lui est arrivé exactement la même chose : mariée depuis 20 ans, son mari a un jour un grave problème de santé, il est hospitalisé. Un après-midi où elle lui rend visite, elle tombe sur… sa femme et ses cinq enfants ! Elle me précise qu’elle n’a pas d’enfants parce que pendant toutes ses années de mariage, son mari lui a fait croire qu’il était stérile !!! Au moment où je lui dédicace le livre, elle me donne (bien évidemment) son prénom : Blandine

- Blandine ? Vous vous appelez Blandine ?

- Oui, pourquoi ? Vous aussi ?

- Non, mais dans les regards de la vérité, il y a Blandine !! C’est vraiment un livre pour vous !

Je crois que je lui ai éclairé sa journée. C’est drôle les coïncidences quand même.

D’autres passages, d’autres ventes : merci Wahiba qui a un coup de cœur pour le grain de riz, merci Pascale qui le prend aussi alors qu’elle ne lit habituellement que Stephen King, je suis honorée. Merci Laetitia qui me prend le grain de riz et la requête ; merci Claudine, de passage à Paris et qui va emporter le grain de riz à Miami – il n’était pas encore aux States, voilà qui est fait. Merci toutes les autres – Samantha, Patricia, Marie, Chantal, Halima, Marie-Annick et Nelly, organisatrice du salon du livre à Paris, qui a regretté de ne pas avoir d’invitation sur elle à m’offrir.

Elle n’est pas arrivée la dernière, mais je l’ai réservée pour la fin, voici Michèle : elle choisit le grain de riz, friande de ce thème qui traite de l’entre-deux, car elle-même a été concernée ; et là elle me raconte :

- Je ne suis pas mort-née, mais je suis bornée. Là je me dis que j’ai affaire à une femme un peu spéciale, et je voudrais écourter.

- Quel est votre prénom pour la dédicace ?

- Michiquichoc !

- Pardon ?

- Michèle Ch… (je préfère conserver son anonymat), c’est mon nom. Qui choque, parce que je choque souvent. Ça donne Michiquichoc ; c’est ce que vous mettez sur la dédicace. Je suis bornée vous savez, me répète-t-elle.

La curiosité l’emporte :

- Pourquoi dites-vous ça ?

- Parce que je suis née deux fois : born – née en anglais, et née ensuite – donc bornée !

On ne l’invente pas celle-là n’est-ce pas ? Et elle s’explique :

- Je suis née à l’étranger et j’étais presque mort-née, j’ai été rapatriée en France pour une opération à cœur ouvert, et là j’ai eu ma 2ème naissance. Elle va plus loin, en disant qu’elle ne voulait pas naitre à l’étranger, c’est donc en quelque sorte ce qui s’est passé…

Voilà ma journée : 17 livres vendus, et encore de très bons moments passés en compagnie de divers inconnus qui parfois, souvent, laissent une forte trace. Je n’ai pas de photos – les deux seules fois où cela aurait été possible parce la personne était accompagnée, elle a refusé. C’est comme ça.

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 18:04

Les 8 et 9 février 2014 :

Quelques belles rencontres, des retrouvailles sympathiques, une ambiance et un accueil chaleureux, mais pas de visiteurs. C'était la 16ème édition de ce salon, il n'y a jamais eu si peu de monde, même l'année dernière où il y avait pourtant eu de la neige.

Salon de Villiers-sur-Orge (91)
Salon de Villiers-sur-Orge (91)

Partager cet article

Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article

Profil

  • Marlène Laffarge
  • j'ai 50 ans, je vis à Paris avec mon mari et mes 3 enfants. j'ai commencé à écrire il y a deux ans. Ma passion a démarré à partir d'une petite idée qui a fait germer "Le grain de riz", et cet amour pour l'écriture ne m'a plus quittée depuis
  • j'ai 50 ans, je vis à Paris avec mon mari et mes 3 enfants. j'ai commencé à écrire il y a deux ans. Ma passion a démarré à partir d'une petite idée qui a fait germer "Le grain de riz", et cet amour pour l'écriture ne m'a plus quittée depuis

Partager sur DiggFrance

<a href="http://www.digg-france.com" onclick="document.location = 'http://www.digg-france.com/publier?url='+encodeURIComponent(document.location)+'&title='+encodeURIComponent(document.title); return false;" title="PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM"><img src="http://www.digg-france.com/digg-france-bouton-vote.jpg" width="120" height="30" alt="PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM" border="0" style="clear:both;" /></a>

Recherche

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog