24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 14:52
http://www.ville-loos.fr/lrub-8-243-3284-salon-du-livre.html

http://www.ville-loos.fr/lrub-8-243-3284-salon-du-livre.html

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 15:04
Dédicace à Auchan Fontenay-sous-Bois (94)

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 10:00
Dédicace à Auchan Kremlin Bicêtre (94)

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 17:19
Salon de Dourdan (91)

~~Après Aumale, Liffré, Monéteau, et même St-Ambroix, je commençais à me dire que le temps n’était plus aux salons. Et puis Dourdan est arrivé… me réconciliant avec les salons. Tout d’abord un grand merci et bravo à l’organisateur, Michel Lacoux, qui a déployé les grands moyens de communication pour faire de cet événement un succès : des banderoles installées aux quatre coins de la ville, des affiches placardées dans 42 communes avoisinantes, toutes les bibliothèques des alentours informées ; les vitrines des commerces de Dourdan, Étampes, Rambouillet, Arpajon, St. Arnoult, Étrechy St. Chéron ... arborent les affiches et distribuent les plaquettes du salon. Des bulletins municipaux et les journaux régionaux annoncent l'événement. Le magazine "Bougez" (430 000 exemplaires distribués sur Paris- Ile de France dont 70 000 dans les FNAC) fait expressément état de cette date.

On l’a compris, Michel Lacoux se bouge pour son salon, pour cette deuxième édition il a fait une communication encore plus vigoureuse que l'année dernière. Voulant favoriser la visite des écoles et des commerçants, il a étalé son salon sur 1 jour ½, le faisant finir à 21 h le vendredi. Mais ce fut un échec, les deux écoles voisines ne lui faisant même pas l’honneur d’une visite, et les commerçants ayant été trop peu nombreux à se montrer après la fermeture de leur magasin.

Tout s’est donc joué le samedi, qui a connu la même affluence que la première édition en 2013. J’ai passé une excellente journée, parlé, parlé, parlé à me dessécher la gorge, répété la présentation de mes ouvrages avec un plaisir toujours nouveau, fait de savoureuses signatures (je dis savoureuses parce que chacune était rattachée à une personne avec qui les liens et l’échange étaient très forts). Parmi ces rencontres, je cite les plus marquantes : 1) Cette maman qui a eu une larme à l’œil en m’achetant le grain de riz pour sa fille Madeline, qui a été dans le coma pendant une semaine il y a neuf ans. Elle a dû tout réapprendre, même l’utilisation d’une montre ! Nous avons longuement parlé.

2) Delphine, qui me prend la présentation de la requête d’un ange pour me le commander parce qu’elle n’a pas d’argent sur elle, mais qui revient finalement quelques heures plus tard avec toute sa famille. J’en profite donc pour présenter les autres, et ce sont deux livres qui partent.

3) Cécile, 13 ans, qui s’intéresse à la requête, et au lieu de lire la quatrième, se met à lire la première page, puis tourne, puis tourne encore. Sa maman et moi nous nous sourions en la regardant faire. Elle adore lire, et décrète qu’il est trop bien ! Manque de chance, sa maman lui dit qu’elle n’a plus d’argent, qu’elle a tout dépensé, il ne lui reste que 10 euros. Cécile lui fait une mimique genre smiley triste en joignant des mains suppliantes ; elle me fait de la peine, il est hors de question qu’elle n’ait pas la requête : je propose donc à la maman de lui laisser le livre à 10€ ; elle refuse, Cécile s’écrie des « s’il te plait maman », et maman la gronde, pas trop méchamment, par des « ne fais pas ça Cécile ». J’insiste, je veux faire plaisir à Cécile, sa maman finit par accepter, faisant ainsi trois heureuses d’un coup ! C’est là qu’on voit le bonheur de ne pas passer par un libraire, on fait ce qu’on veut.

4) Sham, 9 ans ½, qui devient ma plus jeune lectrice pour la requête d’un ange. J’ai eu avec eette enfant un échange particulièrement affectueux, que je raconte ci-dessous : Le samedi touche à sa fin, quand tout à coup je m’écrie « Oh Sham tu es revenue ! ». Elle était en effet passée avec sa maman le vendredi, avait voulu la requête, mais elle et sa maman n’avaient pas le temps de s’attarder, car elle devait la conduire à sa chorale. Sa maman me promet de revenir le lendemain. Et le samedi se passe, je commence à me dire qu’elles ne reviendront pas, quand sa petite bouille apparait devant mon stand. Elle vient près de moi pour une photo pendant la dédicace, et avant qu’elle reparte je lui fais un bisou… Elle jette alors ses bras autour de mon cou pour me serrer très fort. Emotion de l’auteure et de sa jeune lectrice ! Puis je me mets à ranger, fin du salon. J’étais accroupie devant ma valise pour y ranger les quelques livres qui me restaient, quand j’entends « Tu reviens l’année prochaine ? ». Je relève la tête, je découvre Sham qui me dévisage avec un petit air triste à l’idée de me quitter. Je lui demande : « Tu seras là ; toi ? ». Elle hoche vigoureusement la tête ; je lui réponds alors « Dans ce cas-là je viendrai » !!

J’ai d’ailleurs pris date auprès de Michel Lacoux en allant lui dire au revoir : Dourdan 2015, compte sur moi !

Salon de Dourdan (91)
De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures ! De très belles signatures !

De très belles signatures !

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 17:11
Salon de Saint-Ambroix (30)

Les 8 et 9 novembre 2014, de 10h à 19h.

~~Je dois dire que je me trouve dans une situation très délicate pour avoir entrainé plusieurs auteurs dans cette aventure d'un salon que j'ai trouvé très bon l'année dernière, et qui s'est avéré assez décevant cette année, du moins sur le plan des ventes. Pourquoi ? La crise encore une fois ? Le temps ? Quoi d'autre ? Une chose est sûre, de salon en salon le discours est toujours le même... en baisse par rapport à l'année dernière : baisse de fréquentation, baisse de ventes. Pourtant à St-Ambroix cette année, il y a eu des visiteurs; à en croire la distribution de marque-pages à l'entrée, la fréquentation a été plus ou moins la même, malgré la pluie qui n'a pas cessé de tomber tout le dimanche. Alors quoi ?? Un intérêt en baisse, qui s'est nettement senti : en 2013, c'était des acheteurs, en 2014 nous avons eu des promeneurs. Certains diront que c'était à cause des ventes de livres au rabais (les trois gros romans style Da Vinci Code ou Demain de Musso pour 5€). Moi qui connais le salon je dis non, car ces mêmes stands de bouquinistes étaient déjà là en 2013. Certains ont bien fonctionné, d'autres non, alors qu'en 2013 TOUT LE MONDE avait bien vendu. Il est donc difficile d'en connaitre la raison, de toutes façons il ne doit pas y avoir UNE raison, mais probablement plusieurs, en fonction des personnes et des situations. Je dirais donc ce qui m'a paru, à moi, être LA raison qui a provoqué cette baisse de ventes au niveau des auteurs : c'est la concurrence que nous ont faite les deux libraires partenaires. En effet ils avaient sur leur stand des romans de toutes sortes d'auteurs connus, el les visiteurs s'intéressaient plus volontiers à ces ouvrages qu'à ceux des auteurs disposés autour du libraire. L'année dernière, ils présentaient davantage des jouets et petits livres d'enfants, des cahiers de coloriages..., peu de romans. Ceci fait une grande différence. Mon libraire référent, la maison de presse, prenait quand même un exemplaire des livres des auteurs qui passaient par lui sur son stand; cela leur donnait une chance d'être au moins vus. Par contre l'autre librairie, Sauramps, n'accordait pas cette faveur ! Les deux libraires partenaires ont donc été des farouches concurrents... tout en prenant leur commission de 30 % sur NOS ventes.

A en croire des rumeurs, certains auteurs ne passaient pas par un libraire ! Et cependant étaient défrayés et logés ! A éclaircir, ce que je ne manquerai pas de faire auprès des organisateurs.

Pour ce qui est de l'organisation, je l'ai trouvée aussi bien rodée que l'année dernière, et l'accueil aussi chaleureux : j'ai eu droit à un gîte de deux personnes pour moi toute seule, je ne vais pas m'en plaindre. Et les bénévoles s'occupent de nous véhiculer, nous n'avons à nous préoccuper de rien; ils sont d'une disponibilité sans faille. Il faut cependant noter que les restrictions budgétaires se font sentir partout, jusqu'à l'apéritif ou le café du matin qui ne sont plus offerts.

Mais malgré les moins bonnes ventes, malgré les différences que l'on ne manque jamais de remarquer, malgré la crise qui fait que les services ne sont plus ce qu'ils ont pu être, il reste toujours le même plaisir, celui de retrouver ses amis auteurs, avec qui on passe de bons moments, à table ou tout au long de la durée du salon. Et pour cela au moins, il n'y a pas de crise !!

Je terminerai avec l'immense plaisir que j'ai eu aussi de concrétiser une amitié jusque-là virtuelle, avec la rencontre de ma consoeur, sœur de cœur, amie, confidente et conseillère, Annette Lellouche. Et ça aussi, ça rattrape tout !

Salon de Saint-Ambroix (30)
Salon de Saint-Ambroix (30)
Salon de Saint-Ambroix (30)
Salon de Saint-Ambroix (30)
Salon de Saint-Ambroix (30)
Salon de Saint-Ambroix (30)
Salon de Saint-Ambroix (30)

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 16:15

~~Il fait beau, c'est la fin des vacances scolaires, on est en début de mois, tous les ingrédients sont réunis pour une bonne journée. Je suis installée dès 10h30, et je dois avouer que le démarrage est mou : à ma droite, l'entrée du magasin, je vois les gens pousser lentement leur caddie vide, mais lorsque je les intercepte, ils accélèrent soudain en déclarant qu'ils n'ont pas le temps. Je n'ai pas compté cette catégorie de personnes, mais elles étaient nombreuses. Heureusement cependant que ce n'est pas la réaction de tout le monde. J'ai quand même remarqué que les gens prennent plus le temps de nous écouter lorsque le caddie est plein, courses terminées. Sachant cela, je me contente de leur sourire avec un chaleureux bonjour dans leur sens arrivée. Je suis placée juste en face d'un grand étalage de chrysanthèmes, et je me surprends à imaginer qu'à chaque fois qu'un pot ou bouquet est déposé dans un caddie, il s'agit d'un de mes livres... J'en suis heureuse, et je remercie, et tout doucement la Magie a opéré, comblant mes rêves fous !

Ma première acheteuse se présente vers 11h30; elle s'appelle Hélène. Le prénom de maman, qui me guide de là-haut depuis bientôt 13 ans ! Cela ne pourra que me porter bonheur... En effet, elle est suivie rapidement par Martine, et Leslie (qui n'aime pourtant pas lire); puis Franck vient me demander ce que j'écris parce qu'il cherche un bon policier pour sa mère.

- Désolée je n'ai pas de policier, mais...

Et la conversation est engagée; sa femme le rejoint, il lui montre le grain de riz qui lui a bien plu, elle lit la 4ème et déclare, catégorique, que cela ne plaira pas à sa mère qui n'aime QUE les policiers. Mais Franck a l'air vraiment séduit, LUI !

- Je lui prends quand même, je suis sûr qu'elle va aimer, il y a du suspense aussi.

- Comme tu veux, concède sa femme. Mettez que c'est de notre part à tous les deux, décide-t-elle alors.

Pour Catherine donc, de la part de Franck et Carmela.

...

Il est temps de m'offrir un petit Wok à la cafétéria d'en face. L'après-midi s'avère beaucoup plus riche en clients, intérêt, partages, discussions, et achats. A peine réinstallée, je sirote mon café en dédicaçant pour Nathalie, de la part de sa belle-maman, tandis qu'une personne s'empare de la requête, se met à l'écart pour le découvrir, le garde dans ses mains et fait le tour pour attraper le grain de riz; puis elle les tient tous les deux en attendant que j'aie terminé.

Petite parenthèse, il n'y a pas meilleur moment, en dédicaces, que d'avoir quelqu'un qui attend... mmm un régal, on se sent hyper important !

- Vous désirez que je vous en parle ? je lui demande.

- Pas la peine; j'ai regardé, je sais que je vais aimer; je suis une grande lectrice.

Deuxième bonheur en dédicaces, celui de vendre sans avoir eu besoin de faire son speech de présentation.

Merci Muriel.

Merci Françoise, qui s'arrête mais m'annonce d'emblée qu'elle n'a pas le temps. Je lui affirme que je sais aller très vite; en une minute c'est fait, et la seconde d'après elle a fait son choix, elle a craqué pour la couverture de la requête.

J'observe une jeune femme qui regarde les DVD à ma droite, puis les jouets derrière moi, puis revient vers les DVD. La minute d'avant, je venais de demander à une autre femme si je pouvais lui présenter mes livres, elle avait refusé. Celle-ci m'a peut-être entendue, car bizarrement j'ai eu l'impression qu'elle pensait : "Si elle vient me voir, je vais l'écouter, sinon tant pis pour elle". Je me lève pour aller vers elle... Je l'aborde, elle me fait un immense sourire, me disant qu'elle avait découvert mes livres pendant que je n'étais pas à ma place !! Elle est avec une amie qui la rejoint dès que nous commençons à bavarder... à elles deux elles me prennent les trois livres. Mon instinct ne m'avait pas trompée. Merci Stéphanie et Nathalie.

Et merci tous les autres: Rudolph, Reine, Christine, Sandra, Sylvie; ma journée a été vraiment ensoleillée par votre présence, votre écoute, vos choix.

J'ai même donné un cours à une jeune fille en classe de troisième, dont le devoir est de raconter comment on fabrique un livre. Elle est repartie en serrant sur son cœur ce papier plié en deux, et qui représentait d'un côté la 1ère de couv, et de l'autre la 4ème, avec les mentions obligatoires à y faire figurer. Et moi j'étais heureuse de l'avoir rendue heureuse.

Très bonne journée au final : il n'y a pas eu autant de mes livres dans les caddies que de chrysanthèmes !! (je n'en avais de toute façon pas assez avec moi pour battre le record), mais je suis très contente de moi.

Dédicace à CORA Massy le 1er Novembre 2014

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 16:53
Plus jamais, plus jamais ça !

Plus jamais, plus jamais ça !

~~Heureusement qu'il y avait les copains... cela permet de garder le sourire !

Mais que s'est-il passé à Monéteau le 26 octobre 2014 ? Trop de bouquinistes ? Il y en a tous les ans, et pourtant il parait que les autres années les auteurs sont bien plus contents de ce salon que cette année. Il a fait trop beau ? Le soleil a bon dos alors, parce que quand il pleut, on dit que c'est la raison pour laquelle les gens ne sortent pas. A mon avis, c'est plutôt un combiné soleil/bouquinistes : les gens prenaient plus plaisir à flâner dehors, à profiter du beau temps et de tous ces bouquins qui s'étalaient devant leurs yeux, à moins de 2 euros pièce. Peu de chances donc pour les auteurs de vendre leurs livres. De plus, ceux qui poussaient leurs pas jusqu'à nous étaient plus des visiteurs du dimanche que des acheteurs : entre celui qui m'a dit qu'il n'aimait que les belles pierres, celle qui s'est excusée d'avoir oublié son porte-monnaie, celle qui m'a dit "c'est cher 15€", et celui qui a tenté de s'emparer d'un marque-page alors qu'il n'a manifesté aucun intérêt pour mes ouvrages (je dis a tenté parce que je lui ai du coup gentiment signalé que je ne pouvais pas le lui laisser), je devrais m'estimer heureuse d'avoir utilisé mon stylo !

Même si on me promet que l'année prochaine sera meilleure, je ne referai pas Monéteau; en plus d'un mauvais public et de mauvaises ventes, une organisation plutôt légère, et je suis gentille avec ce terme : pas de petit café d'accueil, même pas une petite bouteille d'eau de toute la journée à moins de l'acheter; sans compter qu'il faut venir à ses frais et manger à ses frais également... après avoir payé pour son stand, qu'il ne décorent même pas d'une nappe en papier... C'était Monéteau 2014 !

Salon du livre de Monéteau (89)
Salon du livre de Monéteau (89)

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 08:34
Salon du livre de Vaux le Pénil

~~Journée très agréable passée bien trop vite, où j'ai revu plusieurs amis auteurs avec toujours le même plaisir. J'y ai aussi fait la connaissance de mon ancien éditeur de chez SOKRYS. Le salon se passe à la ferme des jeux, un très bel endroit, dommage qu'il ait plu autant. Nous avons quand même eu quelques jolies éclaircies, et en fin de journée la grisaille s'est disputée avec le soleil, d'où... un bel arc-en-ciel. Une équipe organisatrice très nombreuse, très sympathique et très présente, un accueil sans failles - le petit café accompagné de la viennoiserie le matin en arrivant est un plaisir dont on ne se lasse pas. Quant aux lasagnes maison du déjeuner, c'était un vrai délice. Une table large comme je n'en ai encore jamais eue, au point qu'après un petit moment j'ai dû resserrer un peu devant moi, car quelqu'un m'a demandé si le livre à ma droite était aussi à moi ! Le salon de Vaux-le-Pénil a une très bonne réputation, on comprend aisément pourquoi, les auteurs y sont vraiment bien reçus. Dommage, encore une fois, que le public ait été moins nombreux que les autres années... Phénomène de crise économique qui perdure. Par contre c'étaient des lecteurs, l'accroche, quand elle se faisait, était assez facile. Quelques photos de ces bons moments, retrouvailles, rencontres, nouveaux lecteurs et lectrices.

Salon du livre de Vaux le Pénil
Salon du livre de Vaux le Pénil
Salon du livre de Vaux le Pénil
Salon du livre de Vaux le Pénil
Salon du livre de Vaux le Pénil
Salon du livre de Vaux le Pénil
Salon du livre de Vaux le Pénil

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 08:23

~~De 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h ; entrée gratuite, invités d’honneur, Jean Pommier, Gérard Cousseau (Gégé) et Malo Louarn.

~~Espace Intergénérations

77, rue des écoles

35340 Liffré

Un salon décevant

Un salon décevant

~~Très décevant ! Un salon désert, alors que les autres années les visiteurs sont nombreux. C'est le deuxième salon où cela m'arrive, la semaine d'avant c'était pareil à Aumale. Rien à redire par contre du côté de l'organisation, et l'accueil est chaleureux. Mais quand on se réveille à 5 h du matin, et qu'on fait 5 h de train A/R, on espère bien plus. On ne peut pas gagner sur tous les fronts bien sûr, et il faut s'endurcir avec des échecs parfois; de plus je reste positive : j'ai vendu, alors que d'autres sont carrément bredouilles. J'attends donc le prochain, pour me prouver que je peux faire bien mieux.

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 13:59
Beaucoup moins de monde que les autres années

Beaucoup moins de monde que les autres années

~~Merci à toute l'équipe pour son accueil et l'organisation; par contre la grande question est de savoir pourquoi il y a eu si peu de visiteurs cette année, alors que les autres années il y a affluence. Aumale est un salon où pas mal d'auteurs ont l'habitude de retourner, et ils sont tous unanimes sur ce point : cette année le salon a été déserté par les visiteurs. A signaler, un loupé sur le programme contenant la liste des auteurs : certains noms manquaient, d'autres étaient en double, mais avec une bio différente, et d'autres avaient leur nom et une bio qui n'était pas la leur. Pour le reste, au point de vue organisation c'était parfait : l'aller/retour en car de Paris est un moyen bien appréciable pour s'y rendre, le petit café et les viennoiseries à l'arrivée ont été un vrai plaisir, le déjeuner a été un moment agréable et bon - il nous a cependant manqué le neufchâtel... mais c'est un détail. Un point non négligeable à souligner : les auteurs sont payés le jour même, ce qui est grandement apprécié. Bon, quelques signatures quand même, des nouvelles connaissances, des retrouvailles, et de bons moments de toute façon. Et puis... si on arrive à en faire une dizaine avec si peu de monde... tout est dit ! Samedi 4 octobre, c'est au tour de LIFFRE.

Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE
Salon du livre d'AUMALE

Partager cet article

Published by Marlène Laffarge - dans Dédicaces
commenter cet article

Profil

  • Marlène Laffarge
  • J'ai commencé à écrire en 2009, et j'ai actuellement 3 romans édités : le grain de riz, la requête d'un ange, et les regards de la vérité. Mon 4ème ouvrage sortira courant 2014
  • J'ai commencé à écrire en 2009, et j'ai actuellement 3 romans édités : le grain de riz, la requête d'un ange, et les regards de la vérité. Mon 4ème ouvrage sortira courant 2014

Partager sur DiggFrance

<a href="http://www.digg-france.com" onclick="document.location = 'http://www.digg-france.com/publier?url='+encodeURIComponent(document.location)+'&title='+encodeURIComponent(document.title); return false;" title="PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM"><img src="http://www.digg-france.com/digg-france-bouton-vote.jpg" width="120" height="30" alt="PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM" border="0" style="clear:both;" /></a>

Recherche

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog